Compléments alimentaires : pré-entraînement


Les compléments alimentaires pour sportifs à prendre pendant l’entraînement ont une valeur énergétique, c’est-à-dire qu’ils contiennent principalement des sucres simples, des sels minéraux et aussi des aminocides négoglucogènes (leucine, isoleucine, valine, alanine et glutamine). Ces produits se présentent sous forme de poudre ou de gel et doivent être pris en combinaison avec de l’eau pour rendre la solution énergétique biodisponible.

Les compléments d’énergie adaptés à un usage approprié doivent avoir une concentration isotonique et il est donc conseillé de diluer un maximum de 30 g de produit pour 500 cc d’eau. La solution isotonique permet au corps d’avoir une bonne hydratation et en même temps fournit une source d’énergie pour répondre aux besoins de l’athlète. En fonction d’une période d’entraînement particulièrement longue (plus de 90 minutes), il est également possible d’utiliser des barres énergétiques qui peuvent réduire la faim et fournir un bon apport énergétique.

La présence d’acides aminés à chaîne ramifiée (BCAA) en combinaison avec des sucres et des sels minéraux est justifiée pour un entraînement qui dure plus d’une heure et a un engagement physique élevé. Si le travail musculaire est faible (F/c moins de 65%), alors il est plus que suffisant pour prendre une solution saline hypotonique.


Compléments alimentaires : après l’entraînement

Les compléments alimentaires à prendre dans la période post-entraînement sont essentiels pour déterminer la récupération musculaire grâce à la combinaison de sucres simples, sucres complexes, acides aminés essentiels et sels minéraux (magnésium, potassium, calcium).

Cette catégorie comprend un très grand nombre de suppléments qui, selon la discipline de référence, ont une répartition différente entre sucres, glucides, protéines ou acides aminés. La première règle est de prendre un complément alimentaire pour la récupération dans le post-entraînement immédiatement après l’entraînement, chaque minute est précieuse parce que l’entraînement stimule l’apparition de protéines transmembranaires (porteurs GLUT4) insuline indépendante et donc vous pouvez prendre une charge de sucres simples et minéraux alcalins afin d’optimiser la surcompensation musculaire.Ces produits sont des poudres qui sont prises avec un dosage allant de 35-40 g à 70-80 g selon le poids de l’athlète et la durée de l’entraînement.


Compléments alimentaires certifiés exempts de dopage

Il est important de souligner que les compléments sportifs destinés aux athlètes amateurs ou de compétition qui sont membres d’une fédération sportive du CONI doivent s’assurer qu’ils utilisent des compléments sportifs certifiés sans dopage. Il est clair que la plupart des entreprises sont de bonne foi pour respecter les ingrédients figurant sur l’étiquette d’un complément alimentaire, mais le seul moyen d’éviter le risque de contamination croisée est d’effectuer des contrôles antidopage sur chaque lot de production.Chez GJAV, vous trouverez des compléments alimentaires pour sportifs certifiés sans dopage dans des laboratoires de recherche accrédités par le CIO et l’AMA qui peuvent garantir l’absence totale de substances dopantes et de contaminants.

Auteur de l’article : admin

f }