Quelle assurance maladie choisir ?

Une question que l’on entend souvent poser : « Est-il possible qu’un citoyen d’un pays du G7 doive avoir recours à une assurance maladie privée lorsqu’il existe un système de santé public ? Le reste de la conversation se poursuit en fonction du degré de susceptibilité des interlocuteurs.

Pourquoi la personne qui pose cette question est-elle du même avis ? Parce que ce sont deux choses différentes. Si je tombe malade, je n’ai pas besoin d’une police pour obtenir un traitement. C’est mon droit, inscrit dans la Constitution, d’être assisté par le Service national de santé. Mais si je tombe malade et que je ne suis pas salarié, ou si j’ai un accident qui me rend invalide et m’empêche de reprendre mon activité, et donc de produire un revenu qui me permette de maintenir le même niveau de vie, le Service National de Santé ne me protégera pas d’un point de vue économique. C’est la différence entre une chose et une autre.

Il n’est pas nécessaire de souscrire une assurance maladie privée pour obtenir des médicaments en cas de grippe. Il est utilisé pour garantir (et garantir à la famille) une entrée fixe dans le cas où une maladie oblige à se coucher plus ou moins longtemps la personne qui rapporte le salaire à la maison, tout d’abord ceux qui n’ont pas un salaire fixe à la fin du mois.


Mais quelle assurance maladie choisir ? Et comment décider si telle ou telle politique est la plus pratique ?

1 Qu’est-ce qu’une police d’assurance maladie ?
2 Pourquoi souscrire une assurance maladie ?
3 Types d’assurance maladie
4 Indemnités garanties par l’assurance maladie
4,1 Incapacité permanente
4.2 Remboursement journalier
4.3 Frais médicaux dans les établissements privés
4.4 Autres frais garantis par l’assurance maladie
5 Comment savoir quelle assurance maladie choisir
6 Lorsque la compagnie peut refuser l’indemnisation
7 Assurance maladie contre les accidents
8 L’assurance santé en ligne est-elle pratique ?


Qu’est-ce qu’une police d’assurance maladie ?

La police santé n’est rien de plus qu’un contrat entre un citoyen et une compagnie d’assurance en vertu duquel le client, contre le paiement d’une prime, reçoit une protection sanitaire et économique de l’autre partie.Avant de signer le contrat, le client doit remplir un questionnaire dans lequel (aussi fidèlement que possible, car c’est dans son intérêt) il doit décrire son état de santé. Tricher ne vaut pas la peine : vous risquez de payer la prime pendant des années et, en cas de besoin, on vous refusera une indemnisation.

Il est donc préférable d’admettre que vous êtes fumeur (ce qui entraîne un risque accru de maladies respiratoires, cardiovasculaires et tumorales). C’est une bonne et juste chose de dire que vous avez une vie sédentaire et peu de mouvement, quelles sont les habitudes alimentaires, si vous avez des problèmes particuliers. Bref, tout ce qui a vraiment – ou peut avoir – à voir avec la santé.


Pourquoi souscrire une assurance maladie ?

L’assurance maladie est particulièrement utile pour ceux qui risquent le plus de perdre leur revenu pour cause de maladie. Mais il peut aussi être utilisé par ceux qui se méfient du service national de santé et préfèrent avoir recours à un service privé tant dans le cas d’un examen spécialisé que dans le cas d’une chirurgie. Tant que tout est clairement défini dans le contrat.En d’autres termes, l’assurance maladie vous permet de conserver votre revenu même lorsque vous ne pouvez plus travailler.


Types d’assurance maladie

  • L’assurance maladie couvre deux types de couverture :
  • le contrat complet : il garantit le remboursement des frais médicaux en cas de maladie, d’accident ou d’intervention chirurgicale ;
  • la politique partielle : elle couvre les maladies et les interventions graves selon ce qui est signé sur le contrat.

Auteur de l’article : admin

f }